Thaïlande : grâce au confinement, une espèce rare de tortue se reproduit en masse

Le confinement mondial devient de plus en plus compliqué pour les humains, mais du côté des animaux, c’est la belle vie. En Thaïlande, la tortue luth, une espèce considérée en voie de disparition, se reproduit en masse depuis le confinement. Les spécialistes ont observé un record d’éclosion de bébés tortues depuis des années.

Avec l’emprise de l’épidémie du Covid-19 sur le monde, et le confinement de plus de la moitié de la planète, les animaux ont droit à une vraie bouffée d’air. La nature reprend peu à peu ses droits, à l’image des nombreux animaux sauvages qui s’aventurent dans les villes désertées par les humains. Cette fois, c’est en Thaïlande, au milieu des plages dépourvues de touristes, qu’une espèce de tortue menacée a pu trouver refuge et surtout, se reproduire.

Les tortues luths, une des espèces les plus rares au monde, pondent des oeufs en quantité largement supérieure à la normale. 11 nids ont été retrouvés sur les plages désertées, c’est une première depuis plus de 20 ans. Jamais on n’avait observé autant de naissances de bébés tortues marines. Pour cause, la tortue luth pond ses oeufs dans des zones sombres sans mouvement, ce qui était rare lorsque les touristes profitaient des plages. Certains volaient également des oeufs pour les consommer.

Un confinement salvateur

Le confinement a épargné bon nombre d’espèces en Thaïlande, l’un des pays les plus visités au monde. Le pays compte à ce jour 48 morts des suites de la maladie, près de 2 800 personnes y ont été contaminées par le nouveau coronavirus. Le tourisme a donc logiquement baissé de plus de 70%, une première dans leur histoire.

https://t.co/pWKQ4wqtkx

Si les tortues luths peuvent autant se reproduire, c’est bel et bien grâce à l’absence totale de tourisme, et même d’humains. « Si l’on compare avec l’année précédente, nous n’avons pas eu autant d’oeufs, car les tortues courent un risque élevé d’être tuées par les engins de pêche et les humains qui perturbent la plage », a déclaré Kongkiat Kittiwatanawong, ajoutant qu’aucun nid n’avait été trouvé au cours des cinq dernières années.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s